Construction de 60 logements "Triple Zéro" à Paris

  • : GIBOIRE
  • : LA Architecture
  • : Maîtrise d'œuvre fluides Maîtrise d'œuvre environnement
  • : Paris (75)
  • : Conception
  • : 2022
  • : Neuf
  • : 3 851 m²
  • : 8 500 000 €
  • : Logements
  • : E3-C2 et ambition "Triple Zéro" (zéro carbone, zéro déchets et zéro rejets)
  • : Privé

Prestations réalisées

  • Lots CVC, PBS et CFO-CFA
  • Suivi de la conception environnementale
  • Simulations énergétiques dynamiques
  • Études d'éclairement naturel
  • Analyses de cycles de vie, calculs E+C-

 

 


Caractéristiques techniques

  • Construction tout bois (façade en murs à ossature bois, planchers intermédiaires ossature bois, toiture terrasse en CLT)
  • Utilisation d'ossature bois, de ouate de cellulose et de panneaux de terre crue pour le socle
  • Chauffage et ECS par une chaudière biomasse
  • Ventilation simple flux HygroB
  • Production d'électricité photovoltaïque

Description

Le cap E4-C2

Comme toujours, la première étape est le travail sur le bioclimatisme et la réduction des besoins, avec une isolation performante (murs à ossature bois avec isolation et extérieure) et une excellente étanchéité. Mais le programme donnait également au départ le cap d'un niveau E4-C2 suivant le label E+C- ! 

Si atteindre le seuil E4 est en fait physiquement impossible pour un bâtiment en R+6 (pas assez d'espace disponible pour le photovoltaïque par rapport à la surface de plancher), nous avons atteint un niveau E3 amélioré de 46%, s'approchant au plus près du zéro énergie :

  • 100% des besoins de chaleur sont couverts par une chaufferie biomasse, au bilan nul en énergie primaire dans la méthodologie E+C- ;
  • le bâtiment est enfin couvert par 190 m² de panneaux photovoltaïques, pour améliorer autant que possible le Bilan_BEPOS du projet.

Mais ce n'est pas tout : la méthodologie E+C- bride la performance énergétique affichée du fait des consommations mobilières forfaitaires : l'accent a donc été mis sur ce projet sur l'installation en base de dispositifs permettant de limiter les consommations d'électricités privatives : financement de réfrigérateurs et congélateurs A+++, lave-linge et lave-vaisselle économes et à alimentation à eau chaude. En évaluant alors les consommations électriques réelles et non pas forfaitaires, nous arrivons finalement à atteindre un niveau E3 -60% !

Exemplarité environnementale en construction

Si le "zéro carbone" strict n'est pas possible (tout a un impact, même faible), tout a été mis en oeuvre pour réduire au minimum l'impact carbone de la construction du bâtiment. Aucun parking en infrastructure n'a été prévu, pour éviter l'utilisation du béton ; l'accent a également été mis sur le réemploi avec notamment la réutilisation de murs de béton issus de la déconstruction pour les revêtements de voiries.

De plus, l'incorporation de matériaux biosourcés et géosourcés a été maximale : 

  • construction tout bois (structure et façade) ;
  • panneaux de terre crue (intérieur) ; ossature bois et ouate de cellulose ; enduit chaux-sable (extérieur) pour le socle ;
  • menuiseries (intérieures et extérieures) et volets en bois ;
  • sous-couche acoustique en liège pour les planchers intermédiaires ;
  • paquet massif.

L'ensemble de ces dispositions, ainsi que les faibles émissions de l'approvisionnement biomasse, nous permettent d'atteindre le niveau C2.

Zéro déchets et zéro rejets

En plus des avantages inhérents au mode constructif choisi (préfabrication avec la construction bois), le projet s'inscrit dans une logique de réemploi pour éviter au maximum les déchets, et de concertation avec les futurs propriétaires pour éviter les reprises de finitions après livraison.

Enfin, la mise en place d'une noue et de jardins en pleine terre permet de limiter au maximum les rejets d'eaux pluviales vers le réseau.