Visite du chantier de construction du Village Olympique et Paralympique

Depuis 2018, le groupement HYSPLEX, composé d’Amoès , une autre ville, TransFaire et Elioth, accompagne la SOLIDEO dans la définition et la mise en œuvre de sa Stratégie d’Excellence Environnementale. Notre mission nous a notamment conduit à définir le Cahier des Prescriptions Environnementales pour la ZAC du Village Olympique et Paralympique puis à intervenir en tant que conseil auprès de la SOLIDEO tout au long de la conception des lots immobiliers et des espaces publics du quartier.

Quelques mois après le lancement des chantiers du Village des Athlètes, Amoès et ses partenaires se sont rendus sur site. L’occasion pour les nouveaux arrivants des trois équipes de découvrir l’ampleur du projet ainsi que les ambitions environnementales portées par la SOLIDEO.

La Maison du Projet comme lieu d’appropriation du projet

L’équipe a été reçue à la Maison du Projet, lieu d’informations et de rencontres situé sur le Village des Athlètes, destiné à partager les ambitions de cette opération d’aménagement urbain avec les riverains, le grand public mais également avec les délégations internationales. Exposition, maquette et prototypes de façades sont autant de moyens pour permettre aux visiteurs de se projeter dans le futur quartier et en comprendre les enjeux urbains et environnementaux. L’occasion pour Amoès et ses partenaires de prendre du recul sur l’opération et d’avoir une vision d’ensemble des enjeux, notamment en matière de nuisances en phase chantier vis-à-vis des riverains mais également de programmation et de desserte urbaines.

SOLIDEO Visite VOP 1 SOLIDEO Visite VOP 2

 

La stratégie d’excellence environnementale se décline dans toutes les phases de réalisation des ouvrages des Jeux Olympiques et Paralympiques, à savoir la conception, la construction, comme l’exploitation des ouvrages livrés.

Durant la phase chantier, la Solideo a mise en place une charte environnementale d’organisation et de logistique chantier (CEOLC), initiée par le groupement Hysplex. Elle indique les objectifs et moyens à mettre en œuvre pour satisfaire les objectifs environnementaux fixés tout au long de la phase chantier et diminuer drastiquement les externalités (limitation des nuisances acoustiques et visuelles, de la pollution des sols, prise en compte des enjeux de biodiversité, sensibilisation des compagnons, etc.). Cette démarche implique une sécurité accrue sur les chantiers, une gestion précise des flux logistiques pour l’approvisionnement routier et une maîtrise permanente des nuisances Parmi les anecdotes de chantier, nous retiendrons les échanges par talkie-walkie entre les équipes de tournage des Studios de Paris et les chefs de chantier lors des travaux de terrassement.

Le site étant isolé au Nord par l’A86, à l’Est par le faisceau ferroviaire de la Gare du Nord et à l’Ouest par la Seine, l’accessibilité et la desserte du quartier par le réseau de transport public est un enjeu important de l’opération d’aménagement. En phase Héritage, le quartier sera desservi par les lignes du Grand Paris Express (15, 16 et 17) tandis qu’en phase Jeux, une gare routière sera mise en place pour les athlètes. Avec 2 bus par minute, elle constituera la plus grande gare routière européenne. A l’issue des compétitions, cette gare routière sera convertie : le Parc Ampère constituera le principal espace vert du quartier.

Un chantier d’ampleur à la recherche de la sobriété carbone

La visite s’est ensuite poursuivie sur les emprises où les travaux de gros-œuvre sont en cours : les infrastructures en béton sont réalisées pour la plupart des bâtiments, les rez-de-chaussée progressent et certains étages commencent à voir le jour.

 

SOLIDEO Visite VOP 3Crédit : SOLIDEO - Sennse

 

SOLIDEO Visite VOP 4Crédit : SOLIDEO - Dronepress

L’une des principales ambitions portées par la SOLIDEO est de maîtriser le budget carbone des opérations en anticipant la trajectoire vers la neutralité carbone en 2050. Pour répondre à cette attente, les modes constructifs vertueux sont mis à l’honneur : sauf exception, jusqu’à R+7, la structure est, selon les opérateurs, 100% bois ou mixte bois-béton tandis qu’au-delà, elle est composée de béton bas carbone.

Les bois structurels sont principalement d’origine française, a minima 30% et jusqu’à 80% pour certains opérateurs, ou européenne, atout majeur pour l’opération et le respect des délais compte-tenu du contexte actuel qui a fragilisé les filières d’approvisionnement. Les bétons mis en œuvre ont des facteurs d’émission parfois inférieurs à 100 kgCO2/m3 de béton, voire de l’ordre de 70 kgCO2/m3 pour la solution ultra bas carbone développée par Vinci Construction sur le secteur Universeine (contre généralement 200 kgCO2/m3 avec des ciments CEM II)

SOLIDEO Visite VOP 5 SOLIDEO Visite VOP 6

 

La structure bas carbone des ouvrages est associée à un système de façade en bois pour la plupart des bâtiments. Mur ou façade à ossature bois, les panneaux sont généralement usinés et assemblés en atelier, prêts à poser à leur arrivée sur les chantiers. Des ATEX ont été produits de manière à permettre la mise en œuvre d’isolant biosourcé et à diversifier les possibilités de revêtements de façades (tuiles de terre cuite, enduits sur ETICS) dans ces complexes de façades.

La Seine, un atout pour le projet

Dans son état initial, le site présentait peu d’éléments favorables à l’accueil et au développement de la biodiversité, à l’exception des bords de Seine qui constituent une source de fraicheur en été et un important corridor écologique, en particulier pour les chauves-souris et hérissons. Un important travail d’identification, de préservation et de création de continuités écologiques a été réalisé de manière à favoriser la biodiversité afin de répondre à l’une des principales ambitions de la SOLIDEO portant sur le développement d’écosystèmes valorisés et renforcés à horizon 2050. Ainsi, les bords de Seine seront aménagés à la fois pour améliorer la qualité d’accueil et de développement des écosystèmes et pour permettre l’appropriation de ces espaces par les usagers du quartier avec un objectif de pacification des voies routières, la création de voies cyclables et piétonnes

La présence de la Seine constitue également une opportunité de développer la logistique fluviale à la fois pour l’évacuation des déchets de chantier et pour l’approvisionnement en matériaux de construction. Lors des travaux de préparation du site, les ouvrages existants ont fait l’objet d’une déconstruction sélective permettant de maximiser le potentiel de réemploi des matériaux et équipements existants. A l’issue de cette déconstruction, 80 à 90% des déchets non réemployables ont été évacués vers les filières de traitement et valorisation par voie fluviale à partir d’un port fluvial situé à seulement 2km en aval du Village des Athlètes. De même, une réflexion a été menée pour favoriser un approvisionnement des matériaux par voie fluviale afin de réduire l’impact carbone du transport.

SOLIDEO Visite VOP 7