Histoire et implantations Missions Valeurs Equipe Partenaires Qualifications Moyens Matériels Actualités Nous rejoindre Impact Carbone AMOES Prix, concours Rénovation Locaux en BBC
La conception d'un bâtiment Passif Le bâtiment à énergie positive Le bois-énergie La micro-cogénération
Maîtrise d'oeuvre AMO HQE/BREEAM/Energie BET Environnement Campagne de mesures et Audits énergétiques Recherche & Développement Formation Domaines d'interventions
Maîtrise d'oeuvre fluides-environnement AMO Energie/HQE/BREEAM Audits Mesures Recherche et Développement Formations
guide sur l'efficacité énergétique dans le bâtiment Rapport de Campagne de Mesures de 18 logements BBC Rapport de Campagne de Mesures en expertise après réception Pré-Commander le logiciel TRNSYS Guide de Conception des Bâtiments à Basse Consommation d'Energie Autres Etudes
Histoire et implantations
Missions
Valeurs
Equipe
Partenaires
Qualifications
Moyens Matériels
Actualités
Nous rejoindre
Impact Carbone AMOES
Prix, concours
Rénovation Locaux en BBC

Amoès soutient la construction et la rénovation des bâtiments en solaire passif en Afghanistan.

Après avoir participé au financement d'un projet de développement de l'habitat solaire passif en Afghanistan dans le cadre de la reconstruction du pays l'an passé grâce à C02 Solidaire, Amoès a décidé de soutenir un projet qui est la continuité du premier. (Pour en savoir plus consulter la fiche du précédent projet et la fiche du projet que nous soutenons en 2014)

 

Amoes compense ses émissions de gaz à effet de serre (GES), en soutenant le Groupe Energies Renouvelables, Environnement et Solidarite (GERES) qui a développé l'opération CO2 solidaire dans le cadre d'un mécénat climat.

La démarche CO2 solidaire consiste à participer à un projet de développement dans un pays du sud afin d'ameliorer les conditions de vie des populations locales et de les aider à s'adapter aux changements climatiques.


Présentation du projet soutenu en 2013

Le climat rigoureux d'Afghanistan (l'hiver, les températures atteignent -30°C) nécessite une consommation énergétique élevée. La majorité des Afghans se trouve en situation de précarité énergétique avec jusqu'à 40% de leurs revenus dévolus au chauffage et deux mois par an consacrés au ramassage du bois pour l'hiver par les femmes et les enfants.

Le pays profite en revanche d'un atout de taille : 300 jours d'ensoleillement par an. Ces conditions idéales leur permet de bénéficier du bioclimatisme au sein de l'habitat.

 

 

Objectifs

Le projet a des objectifs :

Environnementaux :

  • Réduire  la pression sur les ressources locales
  • Réduire les émissions de GES liées aux besoins en chauffage des bâtiments

Sociaux:

  • Accès aux services de base: soin, éducation, santé
  • Diminution de la pénibilité du travail des femmes et des enfants liée à la collecte du bois
  • Améliorer l'état de santé des populations grâce à une meilleure qualité de l'air au sein des habitats

Economiques:

  • Former les populations locales à la technique bioclimatique
  • Diminuer la facture d'énergie dans l'habitat
  • Augmenter le revenu des populations

Bilan

Le  projet  touche  à  sa  fin,  et  ses  objectifs initiaux ont été atteints :

-  45 menuisiers formés dans 3 districts ;

-  128   PSH   (Passive   Solar   Houses)   de démonstration  construites  dans  6  districts de la province ;

-  plus de 1000 PSH disséminées dans 3 districts dont 700 subventionnés.


Leurs propriétaires  reçoivent  une subvention  à l’investissement de la part du projet  comprise  entre  15  et  40%  du  coût total   de   la   PSH.   Cette   subvention   est calculée  au  cas  par  cas  en  fonction  des revenus du ménage, de leur isolement et de la taille de la véranda.

 

Face au succès rencontré par le projet et à l’importance de la  demande en  PSH subventionnées, les activités de dissémination  se  sont  concentrées  sur  3 districts : Bamyan   centre,   Yakawlang   et Shibar.   Dans   les   autres   districts   de   la province aux conditions   favorables à la construction  et au  développement de PSH, le GERES  a mis en  place des partenariats avec d’autres  organismes de développement afin  de construire des PSH de démonstration montrant l’intérêt de l’outil.


Le développement de  l’outil PSH propose une solution en amont, réduisant  l’impact  environnemental des pratiques de chauffe en permettant une baisse de 50% environ de la consommation de   combustibles   pendant  l’hiver,   tout  en sensibilisant les populations rurales aux bonnes pratiques de gestion de leur environnement.


Présentation du projet 2014

Afin d’améliorer les conditions de vie dans les foyers de Kaboul et de lutter contre la pauvreté et la dégradation des ressources naturelles, le GERES a lancé un programme de diffusion de solutions bioclimatiques pour l’habitat domestique. Les techniques de maisons passives (Passive Solar House - PSH) utilisent l’isolation et l’énergie solaire, abondante et gratuite dans la région de Kaboul.

 

Peu chères et réalisées avec des matériaux disponibles localement, ces solutions sont parfaitement adaptées au contexte afghan, aussi bien en termes d'efficacité que d'acceptabilité. La construction d’une véranda en bois ou en métal sur la façade Sud des maisons assure par exemple le réchauffement des pièces à vivre. Facile à installer, cette véranda devient une agréable pièce à vivre dont la chaleur se diffuse dans les pièces adjacentes.

 

Après une phase de démonstration la première année, le GERES va ensuite diffuser ces solutions à grande échelle. Pour cela, le GERES accompagnera le développement de la filière et les artisans formés commercialiseront de manière indépendante leur savoir–faire. Près de 3 000 maisons seront équipées d’ici 2015 à Kaboul. Plus de 25 000 occupants pourront ainsi réduire de 50% leur consommation de combustible et leurs rejets de CO2 dans l’atmosphère.

 

 

Retour

AMOES
38-42, rue Gallieni
92600 Asnières sur Seine
Téléphone : 01 41 32 22 11 - Contact
Fax : 01 40 86 29 16
Altics