Histoire et implantations Missions Valeurs Equipe Partenaires Qualifications Moyens Matériels Actualités Nous rejoindre Impact Carbone AMOES Prix, concours Rénovation Locaux en BBC
La conception d'un bâtiment Passif Le bâtiment à énergie positive Le bois-énergie La micro-cogénération
Maîtrise d'oeuvre AMO HQE/BREEAM/Energie BET Environnement Campagne de mesures et Audits énergétiques Recherche & Développement Formation Domaines d'interventions
Maîtrise d'oeuvre fluides-environnement AMO Energie/HQE/BREEAM Audits Mesures Recherche et Développement Formations
guide sur l'efficacité énergétique dans le bâtiment Rapport de Campagne de Mesures de 18 logements BBC Rapport de Campagne de Mesures en expertise après réception Pré-Commander le logiciel TRNSYS Guide de Conception des Bâtiments à Basse Consommation d'Energie Autres Etudes
La conception d'un bâtiment Passif
Le bâtiment à énergie positive
Le bois-énergie
La micro-cogénération

 

Le bois-énergie

 

Le bois fait partie des bio-énergies. C'est une énergie renouvelable, sous réserve que les prélèvements soient inférieurs à l'accroissement forestier. C'est le cas en Europe, où les forêts grandissent chaque année depuis un siècle (40% de la croissance est non exploitée en France). La surface des forêts françaises atteint actuellement 15,5 millions d’hectares. Elle s’accroît fortement depuis la deuxième moitié du XIXe siècle. On estime que la surface boisée de la France était comprise entre 8,9 et 9,5 millions d’hectares en 1830. Depuis 1980, la progression annuelle enregistrée par l’IFN (Inventaire Forestier National) est d’environ 68 000 hectares par an.


De plus, brûler du bois n'émet pas de gaz à effet de serre : le CO2 émis lors de la combustion est absorbé par les végétaux en croissance, s'intégrant au cycle naturel du carbone. Du bois en décomposition produit autant de gaz à effet de serre que sa combustion.


C'est une énergie disponible avec 3 sources principales :

  1. Le bois issu de la forêt (1/4 du territoire en France et dans le Rhône, en développement constant et sous-exploité)
  2. Les résidus des entreprises de transformation du bois (la moitié d'un arbre coupé devient des sous-produits dont une part importante reste encore à valoriser)
  3. Le bois récupéré, provenant des déchetteries (élagage, emballage, palette, ...) s'il n'est pas souillé (traitement, peinture, ...)

Le bois est une énergie économique : jusqu'à 6 fois moins cher que le fioul ou le gaz naturel. De plus, son cours est décorrélé du prix des énergies fossiles qui ont tendance à augmenter. C'est également une énergie génératrice d'activité locale : 4 fois plus d'emplois créés que le gaz ou le pétrole, permettant également l'entretien des espaces verts et des forêts.

 

- Bois fluidisé : Granulés et plaquettes

granules de bois
plaquettes de bois
Granulés de bois
Plaquettes de bois

Les granulés de bois sont fabriqués à partir d'un co-produit de l'activité de scierie : la sciure. Une fois séchée puis compactée, cette sciure donne des granulés qui sont seulement deux fois moins énergétiques en volume que le pétrole.

Les plaquettes sont issues de l'exploitation forestière, de l'élagage et du défrichage qui produisent un grand nombre de branches et résidus. Ceux-ci peuvent être déchiquetés et vendus.

Ces deux combustibles permettent une alimentation automatique des chaudières, pas plus contraignante que le fioul. Le temps du chargement à la main est résolu.


Pour plus d'informations, vous pouvez consulter le site de l' institut des bioénergies : www.itebe.org ; www.hespul.org


Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

AMOES
38-42, rue Gallieni
92600 Asnières sur Seine
Téléphone : 01 41 32 22 11 - Contact
Fax : 01 40 86 29 16
Altics